"Pour mon anniv, je veux aller au Hyatt !" (l'hôtel où on avait séjourné lors de notre arrivée en août 2011). Rien que ça !

Ok ! sauf qu'on lui a réservé le Sofitel où elle n'était forcément jamais allée. Un petit mail à Margaretha, et hop, tout a été réservé illico, les chambres, le gâteau, et même la carte qu'une employée a recopiée à la main d'après mon mail, chapeau... dès qu'on a franchi le seuil d'entrée, un jeune homme est venu nous accueillir : "Hello Mister Monnot, welcome at the Sofitel !". Ouah la classe, on est connus et traités comme des VIP ! Le week-end commence bien.

Après une petite pause dans les chambres, direction la piscine où le bonnet est obligatoire et où l'on me dit que je n'ai pas le droit de prendre des photos. Comment ça, les Chinois ils ne font que ça partout, sans nous demander votre avis ! Alors mes gamins, je les photographie si je veux !

P1160093P1160096

 

 

 

 

 

 

Puis un petit tour à la salle de gym où les enfants étaient suivis de près par le surveillant qui en fait n'osait rien leur dire. Après avoir testé toutes les machines, la télé, on s'octroie une petite pomme qui traîne dans un panier car "on a fait beaucoup d'efforts" (stop les loulous ! on vous emmène dans un super resto, hors de question d'arriver en disant qu'on n'a plus faim !).

P1160097P1160098

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme prévu le resto leur a bien plu (heureusement, ça nous coûte un bras quand-même !), une belle table à l'écart des autres nous attendait, avec un personnel plié en quatre pour nous servir du mieux possible. Nous nous étions mis sur notre 31 pour l'occasion, et avons donc été surpris de voir les Chinois en jean ou en jogging. On faisait un peu tâche malgré le décors...

P1160123P1160139

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit hic a été l'attente de l'appéro (heureusement on avait déjà fait des réserves depuis notre chambre), au bout de trente minutes le serveur est revenu tout penaud nous annoncer que la bouteille qu'on voulait n'était plus en stock. Pas grave, on change. Dix minutes plus tard :"désolés, on a perdu la clé pour ouvrir la cave (en anglais). "Maybe mister and miss can drink the champagne for the dessert ?", "No, we want the champagne now !". On a eu notre bouteille de suite.

Et après, passage au buffet où on ne savait plus où donner de la tête, miam ! Je demande du boeuf à l'un des cuistots, il me répond non car l'heure est passée, pas de souci, je réclamme à mon serveur personnel et je l'ai sans problème ! Sauf qu'il revient 5 minutes plus tard avec le gâteau d'anniversaire, entame la chansonnette comme il peut avec deux serveuses, nous on est écroulés, j'ai ma part de gâteau presque dans mon boeuf, d'ailleurs ce serveur nous a fait marrer tout le long du repas !

P1160125P1160128P1160131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fait le buffet ferme à 22h, on est arrivés à 20h mais on a eu l'appéro avec pas mal de retard, du coup la fin a été rapide ! Mais les enfants ont eu droit à un petit cadeau chacun, et en prime, un beau gâteau d'anniversaire à emporter de la part du directeur (celui que j'avais commandé pour le dessert de Mélanie, en fait les serveurs se sont trompés de gâteau je suppose... mais mieux vaut tard que jamais ! On l'a dégusté le lendemain à la maison, il avait un peu fondu avec les 26 degrés de notre chambre mais était délicieux !

P1160134P1160133

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1160147P1160148

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nuit plutôt sympathique nous attend...

Le lendemain, rendez-vous pour un petit déjeuner gargantuesque, les viennoiseries étaient succulentes. Les Chinois semblaient mieux habillés que la veille, on a quand même vu une fillette en rollers !!! Marie s'est exclammée "mais c'est pas le déjeuner !" en voyant Mélanie enchaîner viennoiseries puis pâtes et riz. Il faut bien s'adapter !

P1160151P1160153P1160154

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le soir à la maison on a prolongé le plaisir autour du fameux gâteau au chocolat, délicieux ma foi, bien qu'un peu déformé.

P1160161P1160159

 

 

 

 

 

 

 

Bref toute la famille a passé un très bon moment dans cet excellent établissement, il y a eu quelques rigolades avec les serveurs, mais c'est toujours comme ça que ça se passe, la plupart des restaurateurs français se font quelques cheveux blancs à cause de leur personnel, et quand ils trouvent enfin la perle rare qui bosse comme il faut, elle les quitte !

 

P1160115P1160109