Fin avril/début mai (je suis très très en retard...) nous avons eu 5 jours de vacances, durée parfaite pour nous rendre enfin à Kyoto, l'ancienne capitale impériale du Japon, la ville japonaise qu'il ne faut visiblement surtout pas manquer avant de quitter l'Asie...

IMG_4808

Nous avons préparé notre circuit avant notre départ pour être sûrs de ne rien rater ! Une fois sur place, c'était un peu difficile parfois de se repérer sur les plans, les lignes de bus... du coup on a fait quelques modifications mais on a vu beaucoup de jolies choses !

Attention ce post va être un peu long et va déborder de photos, mais c'était tellement beau que j'ai eu beaucoup de mal à sélectionner les meilleures ! J'ai essayé de rajouter quelques éléments sur l'historique des différents sites, c'est très incomplet mais ce fut déjà très long à chercher !

Avant le premier jour de visite, arrivée à la gare de Kyoto - où il n'est pas rare de voir un enfant tenu en laisse par ses parents...

IMG_4665

J'adore le genre de pub ci-dessous, on est mis dans le bain tout de suite et surtout ça me rappelle mon dessin animé d'enfance préféré ! (Candy)

IMG_4666

A la sortie de la gare, rien de spécial, Kyoto ne m'émerveille pas d'emblée. Ci-dessous la tour de la ville, construite en 1964 (érigée 131 m au-dessus du sol, elle comporte un observatoire qui permet de voir l'ensemble de la ville ; nous n'y sommes pas allés, ce n'était pas notre priorité) :

IMG_4645

Nous rejoignons donc notre hôtel à pied et découvrons notre jolie chambre traditionnelle :

IMG_4653

IMG_4655IMG_4659

On part faire un tour en ville, ce n'est pas féérique comme je l'imaginais mais on se sent bien au Japon ! 

IMG_4648

IMG_4649

Les habitations sont basses donc étroites vu le nombre d'habitants, la taille des voitures fait parfois sourire...

IMG_4797IMG_4928IMG_4932

IMG_4868IMG_4873

IMG_5174

IMG_5175IMG_5170

Après une demi-journée à faire le tour du quartier, nous avons enchaîné trois jours de visites, à pied essentiellement (15 km de marche par jour tout de même !) :

Jour 1

Nous commençons par traverser le pont Sanjo qui enjambe la rivière Kamogawa - on voit des kimonos partout !

IMG_4726 

IMG_4672IMG_4675

On visite ensuite le parc aux singes, d'où l'on peut avoir un joli panorama de la ville.

IMG_4681

IMG_4692IMG_4694

IMG_4682

On fait ensuite une balade à pied le long de la rivière. 

IMG_4705IMG_4706

Après une bonne marche, on arrive au temple Daihikaku (Senkoji temple), caché au fond du sentier. Ce petit temple bouddhiste zen a été construit par Ryoui Suminokura, grand homme d'affaires de la fin du 16 ème siècle.

IMG_4717IMG_4710

IMG_4716

Et on continue avec un déjeuner au bord de la rivière - bon on a voulu manger local, on a été plutôt déçus !

IMG_4724

Juste après, nous nous rendons au temple Tenryuji-zen, une ancienne villa construite par l'empereur Kameyama, reconvertie en temple bouddhiste zen en 1339. Depuis le temple a brûlé 8 fois, la dernière datant de 1864. La plupart des constructions datent donc de la fin 19ème/début 20ème.

IMG_4743

IMG_4744

IMG_4745

IMG_4748IMG_4753

Le jardin du temple est par contre l'un des plus ancien du Japon, il a gardé la même apparence qu'au 14ème siècle. Dans tout le parc on a pu croiser des femmes habillées en habit traditionnel.  Kyoto est la ville du kimono japonais, il y a des boutiques de location à la journée à tous les coins de rue ! enfin à la sortie du jardin, pas dedans.

IMG_4732

IMG_4761IMG_4765

On se promène ensuite dans la forêt de bambous, pas aussi grande et impressionnante qu'on l'imaginait donc la balade fut assez rapide.

IMG_4767 

IMG_4766IMG_4771

En repartant, on se prend une petite glace au passage pour la pause goûter - il fait chaud !

IMG_4774

Puis on visite le sanctuaire Kitano Tenmangu. Celui-ci a été construit en 947 par l'empereur de l'époque. Depuis, les empereurs, les samouraïs, la noblesse, puis le peuple venaient régulièrement y faire des prières. Il a été plusieurs fois détruit par des incendies, l'entrée et la porte principale datent de 1845.

IMG_4779

IMG_4780IMG_4782

IMG_4789IMG_4793

IMG_4790

Vous l'aurez compris, Kyoto est la ville des temples - il y en a pas moins de 2500 ! 

Et pour finir la journée, un dîner assez léger dans un restaurant italien.

IMG_4800IMG_4801

Jour 2 : des temples, des temples, et encore des temples !

Le sanctuaire Yasaka jinja, construit initialement en 656, est l'un des plus célèbres sanctuaires de Kyoto ; il accueille chaque année de nombreux touristes japonais pour des célébrations traditionnelles, dont le nouvel an.

IMG_4813  

IMG_4817 

IMG_4818IMG_4815 

Le parc Maruyama attenant, élaboré au 19 ème siècle, est le jardin le plus célèbre de Kyoto avec son étang, son ruisseau et ses nombreux cerisiers.

IMG_4819

IMG_4820

Juste à côté se trouve le temple Otani Sobyo (dont je n'ai malheureusement pas trouvé trace sur internet) :

IMG_4834IMG_4832

IMG_4840IMG_4833

avec un cimetière à l'intérieur. 

IMG_4837

IMG_4835 

Quelques mètres plus loin, le cimetière militaire Ryozen-kannon, dont la statue du Bodhisattva Avalokitesvara fut édifiée en 1955.  Ce cimetière fut construit en l'honneur des Japonais sacrifiés durant la Seconde Guerre Mondiale mais également des 48000 soldats étrangers morts sur la terre japonaise ou dans des territoires sous contrôle militaire japonais.

IMG_4856

IMG_4859 

Ci-dessous la pierre des empreintes de Bouddha :

IMG_4858

IMG_4860

Dans le prolongement, le quartier de Gion, quartier traditionnel de Kyoto qui date de l'époque féodale. Il est notamment réputé pour ses geishas que l'on voit déambuler dans les rues vêtues de leur kimono de soie.

IMG_4870IMG_4863

IMG_4865

IMG_4864IMG_4847

IMG_4842IMG_4844IMG_4878

IMG_4849

Pour le déjeuner, un plat local, assez bon. Le même genre que sur les pistes de ski à Nagano. 

IMG_4875

Après s'être restaurés, on continue avec le complexe Kiyomizu-Dera, un temple bouddhique comprenant un sanctuaire shinto dédié à l'amour et aux rencontres. Il a été construit en 780 à la demande de Sakanoue Tamuramaro, un shogun de l’époque, et reconstruit en 1663 suite à un incendie.

IMG_4879

IMG_4893

IMG_4892

IMG_4883

IMG_4890IMG_4888

 Encore une petite glace en chemin...

IMG_4903

Le temple Ginkaku-ji (temple d'argent), est un temple zen qui a été construit en 1482 par Ashikaga Yoshimasa, pour y passer sa retraite ; son grand-père avait fait édifier le temple d'or (voir plus loin).

IMG_4919

IMG_4905 

L'intérieur n'était malheureusement pas accessible au public mais le jardin, avec ses nombreux cyprès japonais et son sol décoré de sable blanc, était magnifique !

IMG_4908IMG_4909

IMG_4915IMG_4916

IMG_4910

Un peu plus loin, le chemin de la philosophie est un sentier amémagé qui longe un petit canal bordé d'une végétation verdoyante. On l'appelle aussi la promenade du philosophe, en référence au professeur Kitaro Nishida, qui l'empruntait chaque jour.

IMG_4933IMG_4921

IMG_4923IMG_4922

Et enfin le temple Nanzen-jiCe temple et son jardin ont été contruits en 1703 par Keisho In, la mère du Shogun Tsunayoshi. Au 13ème siècle, le site abritait la Villa impériale, détruite ensuite. Le jardin “Zenrinji den” est un lieu refait dans son état original.

IMG_4938

IMG_4940IMG_4942

IMG_4944IMG_4943

IMG_4946IMG_4947

Rentrés rincés après cette longue journée de marche !

Et pour le dîner, un petit Bouchon Lyonnais ! Où Jérôme a été ravi de retrouver des saveurs de son enfance.

IMG_4962

IMG_4956IMG_4958

 

Jour 3

Le Pavillon d’or (Kinkaku-ji), temple bouddhiste zen entièrement recouvert de feuilles d'or - un chef d'oeuvre, l'un des lieux les plus populaires de Kyoto.

Au 14ème siècle c'était également une villa, maison d'hôte destinée essentiellement à accueillir l'empereur et d'autres nobles. Elle appartenait au Shogun Ashikaga Yoshimitsu, dirigeant militaire du Japon. La villa a été reconvertie en temple zen lors de la mort de son propriétaire, selon ses dernières volontés.

IMG_4976

IMG_4981IMG_4970

Le temple a été détruit à plusieurs reprises par les flammes, et le Pavillon d'Or, qui avait été épargné jusque là, a dû être entièrement reconstruit en 1950, suite à un incendie provoqué par un moine. C'est donc une copie de l'original que nous avons vue. Mais une copie à l'identique, magnifique !

IMG_4985IMG_4992

IMG_4983

IMG_4980

IMG_4979

En repartant, sandwich et salade dans un Mini Mart, histoire de changer un peu et de déjeuner à la manière des étudiants, avec de bons jus de fruits frais ! Ah si seulement on trouvait ça aussi à tous les coins de rue chez nous.

IMG_4998IMG_4999

Après ce rapide lunch, direction le jardin Ryoan-ji, avec son temple - originellement une maison de campagne, achetée en 1450 par Hosokawa Katsumoto qui en a fait un temple zen. Le temple fut reconstruit en 1499, suite à un incendie également.

IMG_5002

IMG_5006IMG_5007

IMG_5015IMG_5014

IMG_5020 

IMG_5009IMG_5010

Le temple se trouve dans un magnifique jardin - dont le jardin de pierres (ci-dessus : 15 pierres entourées de sable blanc) - quelle beauté cette nature !

IMG_5022IMG_5024

IMG_5029

Ensuite, nous nous rendons au château de Nijo, achevé en 1603 par Tokugawa Ieyasu, suite à sa nomination de shogun par l'empereur. Le shogun séjournait temporairement dans le château, lorsqu'il se rendait dans la capitale impériale. Pendant son absence, des samourais gardaient la demeure. Depuis, les shoguns s'y sont succédés. Le château a servi de décors à de nombreuses cérémonies. En 1867, notamment, la fin du règne politique du shogunat Tokugawa et la restauration du pouvoir de l'empereur y ont été proclammées. Le château est devenue une résidence impériale, mais l'empereur Meiji est parti s'installer à Edo, qu'il a renommé Tokyo, devenue depuis la nouvelle capitale du Japon. Le château a été offert à la ville de Kyoto en 1939. Il a fait l'objet de grands travaux de restauration en 2011.

IMG_5031

IMG_5040

 Ci-dessous la porte qui garde l'entrée du palais Ninomaru ; il faut savoir que l'architecture d'une porte exprime l'élévation sociale de son propriétaire.

IMG_5035IMG_5038

J'ai pu prendre une photo de l'intérieur avant de m'apercevoir que c'était interdit (juste pour accélérer le flux des visiteurs). Dommage, c'était tellement impressionnant, surtout la salle où le shogun reçoit des délégations étrangères venues demander l'ouverture des ports japonais !

IMG_5039

Mais l'extérieur valait encore le coup ! Mélange du jardin japonais et du jardin occidental gazonné, magnifique. 

IMG_5048IMG_5052

IMG_5065IMG_5067

IMG_5053IMG_5061

Et pour terminer cette jolie escapade, le sanctuaire Fushimi-Irani - une merveille !!!!! Il date du début du 8ème siècle et est dédié à la déesse du riz Inari.

En entrant dans ce sanctuaire, on est saisi par deux symboles majeurs : les "1000" torri laqués vermillon (portiques), et les statues en pierre de renard.

IMG_5088

Le sanctuaire s'étend dans une forêt sur une colline. Sa superficie totale est de 870 000 m2, soit la taille de 120 terrains de football. 

IMG_5075

IMG_5080IMG_5081

IMG_5074

IMG_5082IMG_5084

Le sanctuaire est comme beaucoup d'autres consacré au dieu renard du Shintô, appelé Inari-shin ou Inari-no-kami, un dieu des récoltes et des grains. De nos jours, il est vénéré comme dieu de toutes les entreprises de façon générale, quel que soit le domaine. C’est parce qu’il mange les rats qui s’attaquent aux récoltes, que la couleur et la forme de sa queue sont celles d’un épi de riz mûr, que les renards ont acquis ce statut de dieu agricole.

IMG_5165IMG_5079IMG_5076IMG_5087

IMG_5124

IMG_5102

Ce sont les mille torii qui marquent l’entrée du sanctuaire qui le rendent très populaire auprès des touristes étrangers.  Le pavillon principal se trouve au pied du mont Inariyama, qui est entièrement considéré comme un domaine divin. La couleur vermillon des mille torii était à l’origine la couleur des divinités du taoïsme chinois. Elle est obtenue à partir de cinabre (sulfure de mercure), et est depuis les temps anciens utilisée pour préserver le bois. Bien qu’on les appelle les mille torii du sanctuaire Fushimi Inari, il paraîtrait qu’il y en a en fait plus de dix mille.

IMG_5163

IMG_5150

 

IMG_5108IMG_5128

Depuis l’ère d’Edo, les personnes qui ont eu leur vœu réalisé ont pour coutume d’offrir un nouveau torii au sanctuaire. Le coût d’un torii  varie entre 175 000 (1400 euros) et 1 302 000 yens (10200 euros). La date et le nom de la personne ou du groupe qui a financé chaque torii sont indiqués à l’arrière des montants. Il faut savoir qu'en réalité ces torii ont été essentiellement financés par des hommes d'affaires, des sociétés ou de grands groupes. Donc, bien que l'on trouve tous ces caractères bien jolis, il s'agit en fait de publicités...

IMG_5104IMG_5145 

Tout le long du chemin, on peut contempler des torri de toutes tailles...

IMG_5154IMG_5156

Nous sommes restés assez longtemps dans ce sanctuaire, c'était tellement impressionnant ! Et surtout nous voulions absolument faire toute la visite, d'une part pour nous rendre compte de sa superficie, d'autre part pour semer les Chinois qui se limitaient aux premières centaines de mètres et être enfin un peu tranquilles (Oui c'était vraiment fatigant de monter pendant deux heures ! Et de refaire le chemin inverse).

Nous sommes rentrés au coucher du soleil.

Pour le dîner cette fois, une petite pizzeria.

IMG_5168

On en a pris plein les yeux et plein les jambes au cours de ce voyage, on est rentrés tous les jours sur les rotules !!!

Allez je termine avec une petite photo de mon cher et tendre... je savais pas où la caser ! Il est beau non ?

IMG_4660