Pour l'anniversaire de Jérôme, un petit tour tous les deux à Taïwan, à l'est de la Chine continentale.

Superficie : 36 000 km2        Capitale : Taipei

Nombre d'habitants : 24 millions 

Langue officielle : mandarin

Monnaie : dollars de Taïwan

china-map2

Un tout petit peu d'histoire avant de partir... un rapide coup d'oeil sur divers sites internet pour voir que visiter en priorité...

Ne disposant pas d'un temps libre infini, ci-dessous un "copier/coller" de ce que j'ai trouvé sur Wikipédia, avec quelques photos  prises par sur place.

--------------------

"Le statut de Taïwan pose la question de savoir si Taïwan est un « territoire indépendant », ce qui est le cas dans les faits, ou si, au contraire, c'est une « province de la Chine » devant revenir sous l'autorité du gouvernement de la République populaire de Chine (RPC) qui n'y a actuellement aucun pouvoir.

Seuls 23 États membres de l'ONU reconnaissent officiellement le gouvernement de Taïpei, bien que davantage conservent des relations non officielles avec lui."

--------------------

"La République de Chine, couramment désignée sous le nom de Taïwan — dite également République nationaliste de Chine, ou Chine nationaliste — est un État souverain d'Asie de l'Est, qui gouverne actuellement l'île de Taïwan et d'autres îles avoisinantes, dont Jinmen, les îles Matsu et les îles Pescadores.

taiwan_politique_carte

Taïwan fut officiellement gouverné par la Chine de 1885 à 1895, puis cédé au Japon, à la suite de la première guerre sino-japonaise. Ce dernier entreprend le développement de Taïwan, la dotant d'infrastructures importantes.

En 1945, à la suite de la défaite japonaise à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, la République de Chine conquiert Taïwan. En 1949, le gouvernement de la République contrôlé par lKuomintang s'y installe, après avoir perdu la guerre civile contre les communistes. Cette installation est accompagnée d'un transfert massif de population. À partir de 1950, après avoir perdu Hainan, la République de Chine ne contrôle plus que l'île de Taïwan et quelques autres territoires insulaires plus petits.

La République de Chine occupait le siège de la Chine à l'ONU jusqu'en 1971, date à laquelle la République populaire de Chine la remplaça.

La République de Chine et la République populaire de Chine revendiquent chacune la pleine et légitime souveraineté sur la totalité du territoire chinois (Chine continentale et île de Taïwan). Aujourd'hui, la République de Chine (Taïwan) revendique toujours officiellement la souveraineté sur le continent, même si ses revendications ne sont pas activement poursuivies, dans un effort d'améliorer les relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et la République de Chine.

IMG_4340

Dans les faits, Taïwan a une indépendance administrative et politique par rapport au continent, mais son indépendance n'a jamais été proclamée ni par le gouvernement de l'île, ni par celui du continent. Elle est donc considérée par l'ONU comme une province de la République populaire de Chine et par le gouvernement de Taïwan, comme une province de la République de Chine, comme stipulé dans sa constitution d'avant 1949.

Une réforme agraire réussie puis un développement économique rapide et soutenu pendant la deuxième moitié du xxe siècle ont transformé Taïwan, un des quatre dragons asiatiques, en un pays industrialisé développé jouissant d'un niveau de vie équivalent à celui du Japon ou de l'Union européenne.

IMG_4559

Cette ascension économique est souvent appelée le miracle taïwanais. Ses industries de haute technicité jouent un rôle essentiel dans l'économie mondiale. Les entreprises taïwanaises fournissent une bonne partie des produits électroniques du monde, mais la grande majorité de ceux-ci sont fabriqués dans leurs usines en République populaire de Chine et dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est.

IMG_4625IMG_4306IMG_4311IMG_4305

Ce développement économique s'est réalisé en parallèle à une démocratisation de la vie politique locale, après quelques décennies sous le régime autoritaire.

L'indépendantiste Tsai Ing-wen remporte lélection présidentielle de janvier 2016 avec 56 % des voix contre 31 % pour Eric Chu, le candidat du parti jusqu’ici au pouvoir, le Kuomintang (KMT)."