Pour Noël et le jour de l'an, direction les monts enneigés de la petite cité de Yamanouchi, puis la métropole la plus peuplée au monde : Tokyo.

Cette fois j’espère que je mettrai moins d’un mois pour vous faire partager nos découvertes…

Un peu de géographie avant de poursuivre

Le Japon est séparé du reste de l’Asie par la Mer du Japon. A l’est, il est baigné par l’Océan Pacifique.

Situé face à la Russie, la Chine et la Corée, le Japon est constitué de milliers d’îles.

carte japon-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les îles les plus importantes sont : au nord, Hokkaido, une grande île qui comporte plusieurs stations de sports d'hiver, dont Furano et Nasaki, deux des plus réputées dans le pays et fréquentées par de nombreux Australiens ; au centre la grande île de Honshu, divisée entre le nord de Honshu (Tohoku), le centre de Honshu (Chubu), Tokyo, Le Kansai, et l'ouest de Honshu (Chugoku) ; au sud il y a Shikoku et la mer Intérieure, Kyushu, et enfin, plus au sud-ouest, Okinawa et l'archipel des Ryukyu. Ouf c'est fini !

japon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pays mesure environ 2500 km de long. Sa superficie est de 378 000 km2.

Situé à l’intersection de plusieurs plaques continentales, il est l’objet de tremblements de terre fréquents et comporte de nombreux volcans, dont le mont Fuji, plus haute montagne du pays. Le dernier tremblement de terre du 11 mars 2011 a provoqué un énorme tsunami sur la côte Pacifique du Tohoku (nord de Honshu), au large de la ville de Sendai.

Sendai-Map-300x200

 

 

 

 

 

 

 

 

Population : le Japon compte environ 125 millions d’habitants.

 

 

             Maintenant, je continue avec notre périple :

Samedi 20 décembre, 13 heures de voyage nous attendaient.

Départ de l'aéroport de Canton à 9h00 (3h30 de vol) ; tiens pour une fois c'était calme dans l'avion, et à l'arrivée, aucune bousculade pour sortir en premier ! Normal on était déjà entourés de Japonais.

Arrivés à l'aéroport de Narita, il nous a fallu prendre un premier train pour Tokyo. Contrairement à la Chine, c'est très facile de trouver son chemin et son ticket, on trouve les guichets dès la sortie de l'avion. 

Les trains sont très modernes. Lorsqu'ils entrent en gare, des employés qui attendaient gentiment en position quasi militaire barricadent les accès aux rames et procèdent à un nettoyage total des wagons, en faisant tournoyer par la même occasion tous les sièges - afin qu'ils soient dans le sens de la circulation. 

train 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons rejoint Tokyo en un peu moins d'une heure. A la gare, même rituel de nettoyage des wagons. 

train 2 suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a même un marquage au sol pour faire la queue en bonne et due forme. Ce civisme dépayse de suite !

train 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si on rajoute les petits encas typiques du coin, pas de doute, on est bien au Japon !

en cas 1

en cas 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons embarqué pour Nagano, 1h45 à bord du Shinkansen.

Là-bas, les guichets pour la prochaine et dernière gare ont été plus difficiles à trouver. Il nous a bien fallu 10 minutes pour rejoindre les rames... Et monter à bord du train "Snow monkey". Train qui porte bien son nom, on le verra plus tard...

snow monkey

snow monkey 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enfants ont été émerveillés à la vue de la neige qu'ils n'avaient pas vue depuis quatre ans !

neige

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, en arrivant, il faisait nuit noire.

A à la sortie de la gare, encore trop simple, la patronne de l'hôtel est venue nous chercher.

Ce trajet, bien que long, a été très facile à organiser. Ça change de la Chine !