Je t'avais dit Domi que le reportage sur nos vacances serait prêt dans une semaine, eh bien j'ai franchement du mal à m'y mettre. Entre les bulletins, le carnaval, sortie à préparer, et en plus la chorale, il y a de quoi devenir chèvre ! Heureusement que je suis passionnée sinon ce serait la dépression assurée !

Il y a des périodes comme ça... je vous rassure ce n'est pas toujours du non stop comme cela ; mais il faut dire qu'on est bien récompensés avec les superbes vacances dont on peut bénéficier ici !

A vrai dire, mon reportage format texte est prêt depuis longtemps, lui. Avec mon nouveau téléphone, j'ai pu immortaliser jour après jour nos moments passés aux Philippines. Ce qui est long, c'est la relecture et les photos ! qui ne sont toujours pas sur mon PC, honte à moi ; enfin je fais ce que je peux !

Commençons donc par notre traditionnelle description sans grande prétention du pays où nous nous sommes rendus.

Les Philippines se trouvent dans l'Océan Pacifique, au sud de Taïwan et au nord de l'Indonésie. Bornéo, qui appartient à la Malaisie, au Brunei et à l'Indonésie se trouve au sud-ouest. A l'ouest l'archipel est bordé par la mer de Chine, à l'est par la mer des Philippines, au sud par la mer des Célèbes.

La distance du nord au sud est de 1840 km, et de 1100 km d'est en ouest.

Les Philippines, c'est tout de même plus de 7000 îles, des très grandes et des très petites qui n'ont même pas de nom. La population est répartie sur environ 2000 îles, ce qui nous laisse beaucoup de marge pour trouver un petit coin tranquille.

En fait, le territoire est partagé en trois zones. Alors, grosso modo :

- Au nord se trouve Luçon, la plus grande portion ; c'est là qu'est située la capitale Manille (qui concentre 1/7 de la population).

- Au centre ce sont Les Visayas ; l'île renommée Cebu se trouve là-bas.

- Au sud  c'est le territoire de Mindanao, région autonome musulmane dont l'accès est fortement déconseillé par le ministère des affaires étrangères en raison de risque d'attentats et d'enlèvement de touristes...

- Et à l'ouest se trouve l'archipel de Palawan (1700 îles) où nous avons posé nos valises.

Avant de choisir cette destination précise, il a fallu regarder de plus près la météo, autant vous dire qu'on s'y perd, à force de lire des infos plus ou moins différentes sur divers sites, on essaie de repérer là où c'est le mieux (et on demande aux copines bien-sûr !).

Le climat des Philippines est de type tropical humide, en fait il y pleut beaucoup et il fait chaud toute l'année. La saison froide s'étale de décembre à février, la saison chaude de mars à mai, la saison des pluies de juin à octobre. De novembre à mai, c'est une saison sèche ; enfin surtout vers l'ouest !

Et quand on parle de saison froide, ça veut dire 25 à 30 degrés ! Et la saison chaude ça va jusque 37... Quant à la saison des pluies, il peut très bien pleuvoir un bon coup pendant 30 minutes et ensuite, fini ! Dur dur de s'y retrouver...

Voilà pour la géographie et le climat. Mais peut-être que vous voulez en savoir un peu plus ?

Les Philippines sont proches de l'Asie géographiquement, mais du fait de trois siècles de domination espagnole et 50 ans de protection américaine, le pays est proche de l'occident dans les moeurs.

Contrairement à la Malaisie remplie de mosquées, on a vu pas mal d'églises. En effet la population est en grande majorité catholique ; il y a aussi quelques protestants (1/10), et des musulmans (1/20).

Pour ce qui est de la langue, les Philippins et les Philippines (puisque c'est leur nom) parlent de nombreux dialectes. A l'école, les deux langues officielles sont l'anglais et le filipino (ancien tagalog). Quelques personnes (3 millions sur 98) parlent l'espagnol.

La monnaie est le peso philippin (PHP). Eux aussi ils ont de jolis billets... heureusement que j'ai investi dans un grand porte-monnaie, car ce n'est pas si pratique que ça, à la longue on passe des heures à chercher LE bon billet... enfin ils ont aussi quelques pièces.

Un euro équivaut à environ 60 pesos, donc pour convertir le prix en euros, on passait notre temps à diviser par 60... sauf les deux grands qui raisonnent en rmb et donc procédaient à d'autres calculs ; et je ne vous parle pas de Jéjé qui lui convertit en dollars (américains ou hongkongais déjà ?).

Avant de terminer, voici tout de même le portrait du président de la république actuel, Benigno Aquino III, élu en 2010 pour six ans.

Le pays comme chacun sait a subi en novembre dernier le typhon Haiyan. Le pays est en effet classé troisième mondial au niveau des risques de catastrophes naturelles. Il possède de nombreux volcans en activité, connaît des tremblements de terre et des typhons fréquents.

Nous avons maintenu notre séjour malgré les événements survenus récemment ; d'une part, la zone dans laquelle nous avions prévu de séjourner n'avait pas été touchée (c'est l'est de l'archipel qui a le plus souffert), d'autre part, et surtout, il nous a semblé que plus que jamais les Philippins avaient besoin de capitaux étrangers pour pouvoir se reconstruire. Ce n'était, nous semble-t-il, pas le moment d'annuler notre voyage, bien qu'étant conscients que nos dépenses ne profiteraient pas forcément à ceux qui en ont  le plus besoin.

Donc, nous sommes tout de même partis, et ce pour un peu plus d'une semaine, dans un petit coin reculé.

Bientôt les photos, dignes de celles qu'on trouve sur internet, non mais ! et le "petit" reportage - enfin si le temps me le permet !!!