Nous venons de passer deux jours, Mélanie et moi, sur Hong Kong, comme l’année dernière pour Damien… Nous y avons retrouvé ses copains de classe Alessandro et Victor qui passaient l’examen avec elle.

Le lendemain de notre arrivée, direction le lycée français où étaient rassemblés de nombreux collégiens, presque tous de Hong Kong, quelques-uns de Shenzen, très très peu de Canton... Un sacré bazar dans le couloir, mais bon, pendant l’épreuve le calme était revenu.

Au programme : français le matin, maths l’après-midi, sur le même principe qu’en France. On a logé comme l’année passée à l’hôtel The Emperor ; pour les futurs intéressés, c'est l'hôtel le plus proche du lycée. Les chambres sont tout à fait correctes, il y a un supermarché juste à côté (plein de produits de France !), et plusieurs petits restos où on mange facilement.

Le premier jour, on a accompagné les enfants jusque dans l’établissement, mais très vite ils se sont débrouillés. Ils sont rentrés tous les trois le soir en taxi, et le deuxième jour, ils y sont même allés tous seuls. On en a profité pour se faire une balade en ville avec la maman d’Alessandro, dans le mall Time Square,

où l’on trouve plusieurs étages remplis de boutiques,

malheureusement pas la meilleure adresse pour ramener quelques souvenirs du coin ; tant pis, je sais où trouver à Canton, via Couleurs de Chine et Canton Accueil…

Pendant ce temps, les enfants ont bûché sur l’histoire/géo (comme en France) puis sur l’histoire des arts (là, l’épreuve diffère ; en France, l’élève doit préparer au cours de l'année un objet à présenter au jury, mais ici, pour les élèves inscrits au Cned, l’épreuve se fait sur papier à partir de documents à analyser, le souci étant que le sujet n’a bien souvent rien à voir avec les cours, mais c’est ainsi).

On attend les résultats pour vendredi midi, « le français c’était trop facile, les maths un peu dur, l’histoire/géo trop facile, l’histoire des arts bizarre… Cool maintenant je suis en vacances !». Dans deux / trois jours ce sont les élèves de France qui vont le passer, inutile de nous demander les sujets, ce ne seront pas les mêmes !