Alors on en a bien profité, on est partis toute la journée à l'aventure !

En commençant par traverser Koh Lanta en jeep

P1160825P1160830

P1160836

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

afin de rejoindre le "longtail boat" qui allait nous transporter entre Koh Lanta Noi et Koh Lanta Yai. Une petite passerelle au-dessus de poissons originaux,

P1160838P1160837

 

 

 

 

 

 

et nous voici à bord de notre bateau super "safe" comme on se disait, avec gilets de sauvetage moisis, moteur bruyant qui pue l'essence, le conducteur qui fume juste au-dessus... mais à part ces petits inconvénients la promenade s'annonçait très belle.

P1160843P1160840

 

 

 

 

 

 

On a navigué toute la matinée au milieu des îles, et au bout d'un moment, on est enfin arrivés à la "Mangrove forest" tant attendue par les plus jeunes.

P1160846P1160848

 

 

 

 

 

 

Les macaques sont visiblement habitués et attendent avec l'impatience l'arrivée des hommes... afin de pouvoir se goinfrer d'ananas.

P1160855P1160857

P1160862

P1160866

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois les estomacs de ces coquins bien remplis, on a poursuivi notre périple en mer

P1160873P1160875

 

 

 

 

 

 

en apercevant de nombreuses îles de loin, de près...

P1160886P1160884

 

 

 

 

 

 

en passant au milieu d'elles

P1160888

puis en les contournant pour mieux les admirer.

P1160905P1160899

 

 

 

 

 

 

P1160911

 

 

 

 

 

 

Ensuite, il a été temps de faire travailler les muscles de nos bras pour y voir d'encore plus près...

 

Ca a été un fatigant et vivifiant à la fois !

On a apprécié se poser pour notre traditionnel déjeuner sur l'île de Koh Bubu, délicieux encore une fois

P1160916P1160919

P1160923

P1160924

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et on a repris notre chemin, longeant la mangrove (sorte de marais composé d'arbres à la place d'herbes), un cadre vraiment naturel, le genre de paysage que jusqu'à présent on n'avait vu que sur National Geographic Video ou chaîne de ce genre...

P1160931P1160936

P1160944

P1160949

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour en voiture avec changement de chauffeur entre temps (?)

P1160957

 

 

 

 

 

 

et nous sommes arrivés à la dernière partie de notre excursion : la balade sur éléphant. En Thaïlande, ça nous paraissait l'activité incontournable du coin !

P1160959

 

 

 

 

 

 

C'est le début de la balade qui est le plus impressionnant (du moins, c'est ce qu'on croyait). Il faut dire qu'on est haut là-dessus et que la bête est imposante... heureusement qu'il y a un guide juste devant nous... mais pourquoi donc ce bâton à côté de lui ? Il ne frappe pas les bêtes tout de même ?

P1160965P1160974

 

 

 

 

 

 

Non, visiblement le bâton ne sert pas à grand-chose. Au début, tout se passe bien,

P1160969P1160971

et puis ça commence à grimper et devenir de plus en plus escarpé,

P1160972

 

 

 

 

 

 

Jéjé aux côtés de Marie arrive tout de même à filmer, moi à le photographier, et regardez bien...

qu'est-ce qui change d'une photo à l'autre ,

P1160975P1160978

 

 

 

 

 

 

Il n'y a plus que l'éléphant de Florian et Damien, le guide qui était devant est par terre, l'éléphant qu'il conduisait se planque où il peut, ses passagers ont été projetés par terre. Marie ayant par chance ! été éjectée plus loin, s'en sort avec quelques hématomes bénins, Jéjé, lui, a été retenu par la ceinture, qui lui a lacéré toute la cuisse, et s'en est nettement moins bien sorti, plein d'énormes hématomes qui l'empêchent de bien dormir... leur guide, le pauvre, a eu le genou écrasé, et tout cela est un moindre mal à côté de ce qui aurait pu se passer...

Les explications ?

L'éléphant de Jérôme et Marie, serait, selon les dires des guides (là on se marre), une Tom girl, c'est-à-dire un éléphant qui se prend pour un mâle alors que c'est une femelle ; il aurait fait la cour à l'éléphante de Damien et Florian, et notre éléphant à Mélanie et moi, un mâle, aurait surpris son manège, et jaloux, il lui a foncé dedans avec ses défenses !

Le pauvre éléphant attaqué a chuté sur le côté, heureusement pas du côté du vide, sinon on imagine ce que seraient devenus tous ses passagers. On a tout de même été sacrément impressionnés d'avoir frôlé la catastrophe. Notre éléphant allait recommencer son manège alors on a compris à quoi servait le fameux bâton crochu : à frapper au-dessus des yeux...

P1160981P1160996

 

 

 

 

 

 

Mélanie s'est mise à hurler "stop it, stop it !" mais le guide n'arrêtait pas de frapper. Il nous a expliqué qu'il était obligé de faire ça pour calmer l'éléphant...

Quinze minutes plus tard, des hommes sont arrivés en renfort, ont porté Marie et l'ont redescendue à pied pour lui donner les premiers soins - Jéjé la suivait avec peine - je me sentais impuissante de ne rien pouvoir faire du haut de mon éléphant !

Tout le monde est finalement rentré à bon port, y compris la première victime...

P1160984

En arrivant en bas j'ai pu constater que la petite s'était parfaitement remise, ouf ! entre le petit chat, la drôle de trompe et le numéro de l'éléphanteau (qui a mastiqué un harmonica au passage...), tout allait pour le mieux pour elle, mais pas vraiment pour Jéjé dont je ne publierai pas les photos du ventre, des cuisses...

P1160991P1170004P1160998

N'empêche, les éléphants, pour nous, c'est terminé !

C'était notre dernière excursion, dommage qu'elle se soit terminée sur cette note négative.

On est malgré cela rentré contents de tout ce qu'on avait pu voir, et sous un joli dernier coucher de soleil.

P1170009