Ce jour, debout encore  plus tôt que les autres, c’est-à-dire 6h30 pour être prêts une heure plus tard. Un chauffeur est venu nous chercher à la villa, nous sommes ensuite passés prendre quatre Chinois (ça nous manquait), puis nous avons rejoint l’embarcation qui nous a emmenés sur la petite île de Lembongan située au sud-est de Bali. Une mini croisière en quelque sorte : une heure de bateau, dans lequel il y avait de nombreux Chinois, des Australiens, un couple de Français venus de Nice...

P1150016P1150035

P1150023

P1150067

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la traversée un petit paradis maritime nous attendait, une belle eau, de jolis poissons sous nos pieds, un petit tour de banana boat…

P1150116P1150109

P1150070

P1150095

P1150081

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déjeuner à bord

P1150077

P1150098

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis départ pour la plage et la piscine de l’hôtel du coin.

P1150111P1150128P1150119

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur Bali en milieu d’après-midi puis shopping à Seminyak où, après avoir testé de nombreux magasins, Marie a enfin repéré une robe qui lui plaisait (ah le shopping, ça commence de bonne heure !). 

P1150185

Le jour du départ

La veille de notre sortie en pleine mer, Marie a commencé à se plaindre d’une douleur à l’oreille, légère au début, puis de plus en plus forte, donc nous avons commencé la journée aux urgences de Seminyak où on nous a conseillé d’annuler notre vol du soir… finalement on est repartis avec tout ce qu’il fallait pour la soulager. Ouf, sinon on était mal. J'étais quand-même un peu inquiète pour elle.

On a ensuite tenté de rejoindre la plage proche de chez nous pour une dernière petite baignade, mais aucun taxi ne voulait nous prendre, pas assez rentable. (Maintenant je comprends mieux pourquoi la prof des enfants n'a pas aimé son expatriation à Bali...). Du coup, on a marché une heure sous un soleil de plomb, Marie sur les épaules de son père

P1150139

… on n'en pouvait plus en arrivant.

Arrivés à destination – enfin – il s’avérait que la plage n’était pas terrible : sable noir et vagues énormes, pas top. On s’est donc rabattus sur un hôtel en bord de plage où l’on a déjeuné et profité de la piscine, finalement pas mal ! Marie ayant pour consigne de ne pas se mettre une goutte d'eau sur les oreilles. Elle a joué le jeu.

P1150258P1150249

P1150255

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis on est rentrés en fin d’après-midi, on a fait nos valises, dit au revoir à Yanti, et rejoint le driver qui nous attendait.

Sur le coup, ça fait tout drôle de quitter un pays en se disant qu’on n’ira peut-être plus jamais de notre vie, surtout quand on y a passé de bons moments.

Car Bali ce n'est pas les plages magnifiques auxquelles on s'attend, du moins les plages paradisiaques ne font pas le tour de l’île.

Bali, c’est avant tout l’hindouisme et ses cérémonies, le soleil et la chaleur toute l'année, une végétation luxuriante, l’odeur de l’encens, les airs de musique traditionnelle, les sourires des Balinais (enfin de la plupart), les bruits des animaux exotiques la nuit… toute une atmosphère dont on s'imprègne avec plaisir. C’est tout cela qui nous nous rend nostalgique lorsque l’on part.   Car c'était un beau voyage.