Début avril  a lieu la fête « qingmingjie » (clarté pure) ou Fête des Morts  清明

C’est l’une des 24 périodes du calendrier lunaire, l’année étant divisée en quinzaines. Ces 24 périodes reflètent les changements de saison et de températures.

C’est aussi  le jour où l’on honore la mémoire des morts.

Développement :

La Fête de la Clarté, qui se situe entre le 4 et le 6 avril, est en effet une période climatique au cours de laquelle les températures et les précipitations augmentent. Effectivement, aujourd’hui à Canton, c’est le déluge ! Ce matin on aurait même pu croire à une éclipse partielle de soleil tellement il faisait sombre ! Et il fait vraiment chaud depuis quelques jours.

Pour les travaux agricoles, c’est le moment de labourer et de semer. C’est aussi à ce moment que les Chinois ont pris l’habitude de planter leurs arbres. Par le passé, cette  journée était appelée « journée de reboisement ». Il existe d’ailleurs la journée nationale de reboisement, depuis 1979 : elle a lieu le 12 mars.

Dans notre résidence, depuis quelques jours, le nombre de jardiniers a augmenté pour apporter tous les soins nécessaires à la nature environnante (tonte, désherbage, plantations …).

Mais cette période est surtout celle où l’on honore la mémoire des morts, comme nous le faisons le 1er novembre, jour de la Toussaint. Cette année, cela a lieu le mercredi 4 avril. Les Chinois ont travaillé samedi et dimanche afin de bénéficier ensuite de trois jours de congés consécutifs (lundi à mercredi). Le jour J, Les Chinois se rendent massivement sur les tombes de leurs proches décédés : ils les nettoient, essentiellement.

Dans certaines régions ont lieu de réelles cérémonies au cours desquelles on  offre des aliments aux défunts, des fleurs, ou un autre objet qui lui plairait (voire un porcelet)… les gens se recueillent et s’inclinent devant les tombes. Il est de coutume aussi de brûler des objets symboliques dont de l’encens et des faux billets ; les autorités chinoises s’attendaient à de réels embouteillages sur les routes des cimetières, mais également à des incendies, et ont incité la police locale à rester vigilante le 4 avril ; les routes devaient être  étroitement surveillées, ainsi que les principaux cimetières.

Dans le passé, les gens ne mangeaient en ce jour que des aliments froids, afin d’exprimer leur tristesse envers les disparus. Cette journée était d’ailleurs précédée de la fête du Repas Froid.  Mais de nos jours, cette tradition a quasiment disparu.

La jeune génération ne semble pas perpétuer ces coutumes ancestrales. En effet, si on en interroge certains, ils disent qu’ils vont profiter de ce jour pour se reposer et voir des amis (finalement, un peu comme nous, non ?). On a vu aussi pas mal de Chinois les bras remplis de sacs plastiques… comme nous aussi.

Mais ce jour n’est pas seulement synonyme de tristesse (puisque synonyme de shopping…), en fait les Chinois profitent de l’arrivée du printemps pour faire des randonnées, à la campagne ou dans les sites remarquables. Ceci est une vraie tradition à l’arrivée du printemps.

Et le printemps est une saison propice à l’usage du cerf-volant, surtout dans le nord de la Chine qui est plus venteux. Il est donc de coutume de lancer des cerfs-volants, le jour, ou la nuit ;  autrefois on y accrochait de petits lampions (« lampes sacrées ») qui brillaient dans le ciel comme les étoiles. Nous n’avons pas vu de cerfs-volants dans notre entourage, mais ceci s’explique probablement par notre situation géographique. Cette activité sera pratiquée par nos ados lorsqu’ils seront en voyage culturel à Xian. Chaque année a lieu le festival du cerf-volant à Weifang, qui attire des gens du monde entier. A Pékin, des rassemblements ont lieu également chaque printemps sur la Place Tiananmen.

 

Et pour finir, un petit scoop en plus :

Cette année, quel est l’objet sur lequel se ruent les Chinois en guise d’offrande à leurs proches disparus ?

L’iPhone et l’iPad en papier ! Les vrais font malheur ici, les faux, de même grandeur, avec les mêmes accessoires… sont brûlés sur les tombes ! (prix : 2,5 euros et 64 euros…).

Est-ce pour réussir à communiquer avec l’au-delà ??? On est en droit de se poser la question…