Ces jours-ci, quelques activités nouvellement découvertes à Canton.

Je suis enfin allée dans un karaoké ! moi qui adore chanter. Valérie, la présidente de Canton Accueil, partage apparemment la même passion que moi et voulait y aller depuis un moment, alors Françoise a eu la bonne idée de nous emmener entre copines fêter son anniversaire là-bas.

Camera_20120314_200531

Claire et moi nous y sommes rendues ensemble par la navette de la résidence. Arrivées sur place, il a fallu marcher un bon quart d'heure avant de trouver le bon building. Il y en a tellement ici qu'à chaque fois qu'on sort, on se demande si on va arriver à destination... nous avons trouvé sans souci, mais le builiding était grand... et à l'intérieur, aucune indication de l'endroit où se situait le karaoké. Nous avons montré le nom et l'adresse aux gardiens, qui n'ont pas trop bougé. Il nous a fallu mimer des chanteuses avec micro pour qu'enfin ils nous comprennnent !

Il fallait monter aux étages supérieurs. Arrivées là-haut, des couloirs, des couloirs, de longs couloirs froids bordés de salle privées d'où l'on entendait des Chinois s'égosiller. Oui, le karaoké ici, ce sont de petites salles privées avec canapé face à l'écran. Plein de petites salles à l'enfilade. On peut y dîner en même temps, mais comme les images du menu ne nous inspiraient pas, nous avons choisi nos plats au buffet, bof, bof... mais on s'est bien amusées entre françaises et belges. La plupart des titres proposés étant en chinois bien-sûr, nous avions peu de choix en anglais, et il a fallu faire appel, et à nos compétences techniques pour choisir nos titres (les touches de la machine étant écrites en chinois), et à nos méninges pour nous rappeler de certains airs - les plus faciles étant Madonna, Mickael Jackson...

Camera_20120314_200220Camera_20120314_200539

 

 

 

 

 

Je me suis bien défoulée ! les copines m'ont dit que je chantais bien, eh bah ça tombe bien car à partir du mois d'avril, je vais faire chorale à quelques élèves de l'école française chaque mercredi après-midi. (Merci à mon cher et tendre qui m'a ramené tout mon petit matériel audio lors de son passage en France)...

Après cette initiation, sortie avec le Gwic au bowling. Cette fois, aucun problème pour trouver, il se reconnaît de loin avec ses quilles extérieures géantes. Il est très spacieux (38 pistes) et très illuminé. Comme c'était le matin il n'y avait personne. J'ai été surprise par la variabilité des tarifs qui oscillent entre 15 et 100 rmb selon le jour et l'heure. Nous avons payé le prix maximum afin de reverser les bénéfices à des associations caritatives (car c'est l'un des buts majeurs du gwic). Pour cette première Marianne est venue avec moi. En Chine depuis 10 jours, elle semble bien s'adapter. Oui, on est bien entourées ici à Canton.

Camera_20120320_102203Camera_20120320_115113

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le bowling, resto thaï pour un dernier au revoir à Jane, qui retourne chez elle en Angleterre dans la semaine.

Camera_20120320_134355Camera_20120320_134323

 

 

 

 

 

C'est cela aussi Canton, les gens viennent, les gens repartent... et un jour c'est notre tour...

Samedi, séance cinéma en français, enfin ! Non pas qu'on ne regarde jamais de film français, car ici on s'en procure à tous les coins de rue, mais nous n'avons jamais eu l'occasion d'en regarder ailleurs qu'à la maison. Nous nous sommes donc rendus à l'Alliance Française et avons pu visionner tous les deux "Les émotifs anonymes", avec Benoit Poelvoorde et Isabelle Carré, pendant que nos bambins hésitaient entre Les Schtroumphs, Le voyage de Chihiro ou autre, achetés le matin même.

Camera_20120324_162345

L'occasion aussi de regarder l'exposition Plonk et Replonk, faite de photomontages humoristiques diffusés dans la presse. Amusant à regarder...

Camera_20120324_182051Camera_20120324_182254

 

 

 

 

 

 

 

 

Et hier, découverte de l'école internationale Utahloy, l'école où Damien aurait du aller l'an prochain s'il ne s'ouvrait pas une classe de seconde à l'école française à la rentrée. C'est une école où les enfants ont quelques copains, car il y a beaucoup de français. Les gens y inscrivent leurs enfants pour diverses raisons : apprentissage de l'anglais, ouverture culturelle, localisation géographique... pour notre part nous avons préféré rester dans le système français, d'autant que les cours de langues sont de très bonne qualité et que notre "petit" établissement accueille des élèves d'une dizaine de nationalités différentes.

Sur place, kermesse et stands alimentaires d'origines variées, on a bien déjeuné, et par chance sous un beau soleil dont on voit rarement la jolie couleur bleue à Canton (à cause de l'humidité et de la pollution).

Camera_20120325_132310Camera_20120325_124109

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous sommes rentrés assez tôt, en compagnie d'Isabelle et de Jérémy, pour une partie de badminton à la maison et une bonne bière bien fraîche. Car ici, après un hiver plutôt froid et vraiment humide, l'été commence, les blousons sont au placard et les tee-shirts de sortie. Chouette !