Suite à ma dégustation de boeuf à la pâte d'arachide chez Madina, j'ai eu envie de continuer sur cette lancée, alors Jirka et moi avons suivi notre amie malienne au marché africain.

P2170118

Effectivement on a trouvé quelques produits intéressants ici, de par leur rareté ou leur prix élevé. J'ai ramené de l'attiéké (semoule de manioc), du concentré de tomates... et deux produits que je pensais reconnaître : de la poudre d'amande et de la poudre de noisette. Jirka m'affirme que je me suis trompée, mais ne connaissant pas les noms en chinois, il faut bien tester !

P1100943

Je pense que j'y retournerai de temps en temps pour faire le "plein", mais j'éviterai je pense le marché aux légumes, qui, bien que très coloré et bon marché, m'a retourné le coeur : poissons enfermés vivants dans des sacs plastiques, cages remplies de poules avec  hâche plantée sur un tronc d'arbre... j'en ai encore la chair de poule !

De retour à la maison, au travail : je prépare ma recette africaine, poulet au gingembre et attiéké. Ce mets est produit au sud de la Côte d'Ivoire, c'est du manioc fermenté puis cuit à la vapeur. A Canton je l'ai acheté congelé dans des petits sachets (ça ne ne conserve donc pas ?), en Europe on le trouve sous forme déshydratée. Cela ressemble à la semoule de blé, mais c'est plus clair, translucide, un peu gluant, et a une odeur caractéristique qui peut ne pas plaire du tout !

D'ailleurs ma recette a eu un effet mitigé : le poulet impeccable, l'attiéké bof bof. Il faudra réessayer une autre recette...

P1100947

En attendant, rien de tel qu'un succulent gâteau au chocolat fait maison, qu'enfin, nous avons réussi ! (le dernier crumble, le dernier clafouti, beurk, cela doit venir des ingrédients je suppose, malgré mes piètres talents de cuisinière, en France on les apprécie...)

P1100945

et direction le Hot Brazil, restaurant thaïlandais dans le centre. De temps en temps je fais profiter ma petite famille des endroits que je découvre par l'intermédiaire du gwic. On a donc dégusté des nems (vraiment meilleurs qu'en France), beignets au poisson, boeuf épicé à la coriandre/haricots verts (la coriandre ce n'est pas mon truc), riz aux crevettes, nouilles aux légumes/boeuf, tout cela servi sur une table ronde dont le plateau tourne, comme d'habitude en Chine. 2012-02-18_20-10-10_688

Et le lendemain, Jérôme a recuisiné l'attiéké : immangeable ! (une fois n'est pas coutûme...).