L'autre jour je lisais ma gazette du Gwic et je suis tombée sur un article d'une ancienne expatriée qui relatait ses meilleurs souvenirs de Canton. Parmi ceux-ci, le constat qu'ici les jours se suivent et ne se ressemblent pas. C'est vrai, chaque semaine amène son lot de découvertes. Il faut dire que je guette les occasions : nouvelles balades, nouvelles activités (sport, cuisine, ateliers...). Et au détour d'une rue, des situations parfois pittoresques, tel cet échaffaudage que j'ai vu en pleine construction devant le supermarché où l'on fait nos courses : de longs bouts de bambou découpés au couteau puis assemblés par une espèce de ficelle et enfin accolés au support qui se trouve par là...

Camera_20120104_161938Camera_20120104_162010

 

 

 

 

 

 

 

 

ou alors un paquet qui se balade entre deux immeubles (?)... le but était je suppose de l'amener aux étages supérieurs sans passer par l'intérieur de l'immeuble. On a évité de passer dessous !

 Camera_20120112_160855Camera_20120112_161016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, des situations qui nous interpellent : mais pourquoi donc vois-je des clémentiniers partout dans les rues ? C'est magnifique mais je doute que la raison soit d'ordre purement esthétique. Ah oui ! Ca doit avoir un rapport avec le prochain Nouvel An" chinois" (23 janvier), sauf que cette coutume là n'est pas nationale me dit Jérôme, on n'en voit que dans la province du Guangdong. Soit. On reparlera plus tard du calendrier "chinois"...

Camera_20120112_123244Camera_20120112_123220

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est en reprenant mes activités shopping que j'ai pu m'émerveiller ainsi. Après mon traditionnel "morning coffee" du mois au Gwic, je me suis lancée dans une course folle à la recherche d'une vanity pour l'anniversaire de Mélanie qui approchait. Au pas de courses, j'ai arpenté les galeries du nouveau One Link Center, fait tous les étages du Grand View Mall... sans succès.

Camera_20120105_132748 Ereintée de retour à la maison, j'ai tout de même relevé le défi que je m'étais lancé le matin même : fabriquer enfin mes premiers "dim sum", les fameux raviolis chinois, une spécialité cantonaise, et ce, de A à Z. Bonjour la galère ! à commencer par la pâte... mais ils avaient une jolie allure avant la cuisson, après aussi d'ailleurs, sauf qu'ils étaient quasi immangeables !

Avant la cuisson...                                                                       et après

P1100579P1100581

 

 

 

 

 

 

Nous avons donc fêté les 13 ans de Mélanie peu après. Le gâteau était tout trouvé : "pour mon anni je veux une galette des rois". Sauf qu'on est en Chine, alors les Rois Mages ! Merci "Chéris", LA pâtisserie française de Canton qui nous a sauvés. (si, si, l'idée de la fabriquer moi-même m'a un tout petit peu effleuré l'esprit. Je me suis abstenue. No comment). Donc la veille Jéjé et moi traversons tout Canton en taxi pour aller chercher deux galettes. Arrivés sur place, zéro gâteau en stock, il fallait commander 3 jours avant, le pâtissier a été sympa et les a préparées pour le lendemain - bref j'ai dû refaire le chemin, oh je ne suis pas à ça près, j'ai de bons mollets depuis qu'on est ici.

P1100608P1100609

 

 

 

 

 

 

Quatre copines et copain de Mélanie sont arrivés par surprise pour le déjeuner, Mélanie en a été toute contente. Bon les bougies ont eu du mal à résister à la chaleur de la galette...

P1100594P1100614

 

 

 

 

 

 

Pour nous remercier, tous ces jeunes nous ont dit "bye bye" après le repas, ils avaient mieux à faire que de rester avec les vieux ! (Va te décarcasser. M'en fiche, au lieu de la vanity non trouvée, j'ai donné à ma fifille un "bon pour une journée de shopping" avec sa maman... j'vais m'la garder un peu quand-même, ma grande !).

 La semaine dernière, j'ai décidé de me joindre à quelques copines pour un cours de yoga. Une occasion à ne pas rater ici, tout de même ! Eh bien j'ai été très déçue. Je pense que j'avais une idée préconçue de l'environnement où j'allais me trouver. Je m'attendais à une pièce tamisée, chaleureuse, avec un léger air de musique (comme sur l'image ci-dessous, ça me plairait bien moi !) et la réalité fut une salle qui ressemblait à une salle de danse avec parquet, une lumière vive avec grandes baies vitrées, le bruit de la circulation... pas possible de me concentrer, et je n'ai rien senti du tout. Je continue donc sur ma lancée badminton !

Côté "artistique", je me suis lancée dans la confection de bijoux. J'ai participé avec Jirka à un atelier de fabrication de collier et boucles d'oreilles, animé par une professeure japonaise, chez Sophie, la vice-présidente de Canton Accueil. C'était très très sympa ! Entre le plaisir de créer, la projection de notre shopping de semaine suivante (marché des perles), un déjeuner convivial, un retour derrière le dos de Sandrine sur son scooter, j'ai adoré cette journée !

Camera_20120113_101136Camera_20120113_102929

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'ailleurs la journée avait bien commencé : arrivant sur Castle Hill un peu en avance, Jirka et moi nous sommes baladées dans le "village" - quartier du bas - où nous avons admiré les stands de vente d'enveloppes (destinées aux étrennes) et décorations pour le nouvel an chinois. Du rouge, du rouge, du rouge !

 Camera_20120113_093723Camera_20120113_093631

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce week-end, c'était ma fameuse journée shopping avec ma grande. Le matin, un petit tour au One Link Plazza où elle a pu s'offrir de multiples breloques colorées pour son bracelet, puis un petit tour à China Plazza où nous espérions déjeuner à l'européenne : pizza pour moi, pâtes bolo pour Méla, pas trop mal. Camera_20120114_125931 L'après-midi, Emilie et Amily nous ont rejointes à la gare de Canton, qui se situe à côté d'un énorme marché où elles pensaient trouver la fameuse vanity. A la gare, un monde fou, des mètres de queue pour sortir du métro (que nous avons évités grâce à notre génie d'européens :  suffisait de se retourner pour sortir de l'autre côté et faire le tour !!! ça ne prenait que 2 minutes...). Dehors, une foule immense (rien à voir avec la photo choppée sur internet), un bruit de dingue, des flics partout... et un

marché énorme, avec une galerie spécial baggages et sacs à main, où on n'a pas trouvé la vanity, par contre on y a vu du Louis Vuitton à gogo...

La vanity, tu la chercheras au Japon mon Jéjé ?

Et pour finir, j'ai quand même retenté le coup de faire des dim sum, mais là j'ai acheté la pâte toute prête.

1ère étape : découper les légumes et la viande en lamelles (ici du porc et du chou chinois), saler, poivrer, ajouter une sauce telle sauce soja, et déposer cette mixture au centre de la pâte.

P1100629P1100626

 

 

 

 

 

 

2ème étape : replier la pâte sur elle-même pour envelopper le mélange, bien souder les bords pour éviter les surprises en cours de cuisson... style ouverture prématurée

P1100631

3ème étape : jeter dans l'eau bouillante, cuire 10 à 15 minutes.

P1100632

4ème étape : déguster (enfin si on en a le courage !).

P1100633

La pâte n'était pas bonne, mais ma mixture l'était, au moins !

Jérôme a tenté aussi sa recette et ce midi nous avons eu droit à des nouilles chinoises au poulet, avec une sauce "légèrement" épicée (soi-disant). Marie n'a rien mangé, Damien et Florian avec leur angine avaient la gorge en feu, mais nous on s'est régalés ! Mais avec Jéjé, QUI peut rivaliser ?P1100639

Demain cours de chinois au resto chinois (oui, encore de la bouffe...) pour travailler la pratique, avec menu écrit en chinois...