Eh oui, les fêtes arrivent, alors ça commence à tourbillonner dans ma tête, et j'ai l'impression d'être encore plus débordée. D'où des messages moins fréquents...

Donc la semaine dernière nous avons accueilli Marianne dans la résidence, à l'occasion de son voyage de reconnaissance, et avons passé une partie de la journée avec elle. Le soir, nous avons dîné avec elle et son mari Loïc dans un restaurant mexicain, et il nous a semblé qu'ils avaient l'air plutôt enthousiastes à l'idée de faire le grand saut. Il faut dire que la communauté française les a bien accueillis, Jéjé et moi on aurait aimé être entourés de la sorte il y a un an ! Du coup, maintenant, on a plus l'impression d'être de nouveaux expats, on fait presque partie des anciens...

IMG_1515

Dans la foulée, quelques activités variées organisées par Canton Accueil et par le Gwic - j'en parlerai peu après, je vais écrire un numéro spécial dessus.

J'ai eu l'occasion de rencontrer une Chinoise lors d'un café rencontre international, et le courant est bien passé entre nous, tellement bien qu'elle a parlé de moi à l'une de ses amies, et depuis deux mois, nous correspondons par mail en attendant de nous rencontrer. Elles sont toutes les deux professeurs, l'une de chinois (Amily) l'autre de français (Emilie). Je me demande toujours si leur enthousiasme à mon égard est sincère, ou si elles ont une idée en tête... il faut savoir qu'il est dans la culture des Chinois de n'agir qu'en fonction de leur intérêt propre, et même quand on en a conscience, ça fait tout drôle de se dire qu'il y a anguille sous roche... mais bon, j'ai entretenu la relation et elles m'ont invitée à leur école. Je m'attendais à une fête style kermesse (leur message étant en anglais...) j'ai donc emmené Marie et Florian. Et nous nous sommes retrouvés dans un bureau entourés de Chinois, où nous avons visionné sur grand écran les différentes étapes de la fabrication des dim sun (raviolis chinois). Interrogation orale à la clé ! (en chinois bien-sûr, j'étais morte de rire intérieurement). Marie et Florian, ça ne les a pas passionnés, mais nos hôtesses leur ont dégoté un super goûter dans la boutique du coin : boulettes de viande, yaourt, chocolat, clémentine, nougat... ils ont tout mangé !

P1100155P1100154

 

 

 

Bien que reconnaissant, Florian n'a pas pu s'empêcher de crier "Why i am so cute ? I don't want to be so cute !" parce que mes amies n'arrêtaient pas de lui dire qu'il était mignon, de lui caresser les cheveux... fou rire magistral de tous les Chinois...

 

 

 

 

P1100167P1100170

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, c'était au tour de Damien et Mélanie de sortir. Ils ont été invités par une amie mexicaine de l'American School, qui allait fêter ses 15 ans dans la résidence. Il faut savoir que là-bas, les 15 ans de la jeune fille se fêtent en très grande pompe, la cérémonie est similaire à un mariage. Il a donc fallu acheter un costume à notre grand gadet, d'autant que la miss l'avait choisi comme cavalier d'honneur pour le jour J ! Il a eu droit à quelques séances d'entraînement à la valse pour s'y préparer...pour Mélanie, pas de chichis, séance habillage maquillage simple à la maison avec les copines avant la soirée. Damien lui a passé l'après-midi à se ballader en limousine à travers Canton : cérémonie religieuse, ballade avec paparazzis, dîner à Favorview. Jérôme et moi sommes allés saluer les parents de la jeune fille et offrir notre modeste présent. Nous avons appris par la suite que nous figurions sur la liste des invités, le vilain Damien nous l'avait bien caché ! (sortir avec ses parents ? la honte !). Du coup, aucun parent, juste des jeunes gens très bien habillés tel un bal de fin d'année à l'américaine.

P1100136P1100187

 

 

 

 

 

 

Décembre étant déjà entamé, j'en connaîs qui commençaient à réclammer le sapin ! Ils trouvaient qu'il tardait à venir... il faut dire qu'on n'est pas dans l'ambiance Nöel ici, les rues ne sont pas décorées, à part dans quelques grands centres commerciaux et restaurants. Par contre, ils vendent des décos partout, eh oui le business ça marche bien ici aussi. Nous voilà donc partis pour Ikéa pour y dégoter un sapin. Après avoir traversé tout le magasin, on tombe enfin dessus, mais quand-même, on les trouve un peu chers : 200 à 300 kwai (25/35 euros). On sait bien que sur nos têtes c'est écrit "trombines de blancs sûrement plein de sous", mais on commence quand-même à connaître les prix chinois.

Je décide donc de reporter l'achat au surlendemain. Je profite de ma sortie badminton en plein centre pour me ballader dans les quartiers ouest de Canton, dans un endroit nommé "Yi de Lu", où l'on trouve un énorme mall truffé d'objets en tous genre, et plus loin le marché du jouet (grande galerie, 6 étages de magasins de jouets). Sortie du métro je file au Mac Do, me disant que je grignoterais mon hamburger en marchant pour gagner du temps, sauf que la serveuse me donne le hamburger + les frites + le coca pour 15 rmb (moins de 2 euros), vraiment je ne connaîs pas encore les prix chinois. J'enfile mon déjeuner rapidos, et je traverse la Yi de Lu : tout le long des magasins de décos de Nöel, des étals de graines, puis de poissons séchés... et enfin au bout d'un quart d'heure j'atteinds le marché du jouet, où je n'achèterai rien car ce ne sont que des babioles. Les légos, les Barbies, ce sont des faux. On trouve des vrais ailleurs, deux fois plus chers qu'en France. Tant pis, je commande sur Amazon le soir-même...

Camera_20111206_133032Camera_20111206_133117

 

 

 

 

 

 

 

 

En repartant je fais plusieurs boutiques pour trouver mon sapin : 130 kwais (y'a écrit "pigeon" sur mon front), puis 120, 90, et enfin 50 (négocié). Vous trouvez que c'est pas cher ? Rassurez-vous je me suis sûrement faite avoir une fois de plus, mais bon à ces prix là on ne négocie pas trop.

Le sapin est en plastique malheureusement, mais on n'en trouve pas de vrais ! C'est dommage, déjà qu'on n'a pas l'ambiance, on n'aura pas l'odeur non plus. Heureusement qu'on rentre en France pour retrouver tout ça. Marie a été super contente et a passé sa soirée à décorer le fameux arbre ainsi que l'appartement.P1100191 L'ambiance Nöel s'est infiltrée tranquillement chez nous depuis ce jour. Je me suis décidée à abandonner mes traditionnelles activités pour commencer (ou continuer) mes achats. Sauf que le lendemain j'ai été prise de maux de ventre pas sympas du tout, j'ai passé mon cours de chinois allongée sur le canapé. D'où cela provenait-il ? Les glaçons dans le coca de la veille ? Les mains pas lavées par manque d'eau avant de manger mes frites ? Ca a duré 3h, et terminé. Le lendemain, rebelote. Le surlendemain aussi. Le plus agaçant c'est que je ne pouvais pas faire ce que je voulais ! Alors j'ai arrêté de boire l'eau du robinet (la bonne, celle qui est filtrée). Depuis, plus de maux de ventre. A suivre...

Vendredi dernier, je suis allée regarder les grands faire un match de rugby à l'école. Mes trois étaient dans la même équipe. Ils ont été déçus car ont perdu de peu, mais j'ai trouvé qu'ils avaient appris beaucoup de choses, le travail d'équipe, l'attention aux autres... ce fut un moment sympathique malgré le froid qui s'est installé depuis peu, accompagné d'un vent glacial.

Camera_20111209_101409Camera_20111209_103438

 

 

Dans la foulée, j'ai emmené Dominique au marché des robes de mariée et robes de soirée. Elle n'a pas regretté cette sortie ! Nous avons longé un grand boulevard truffé de magasins de robes, chaussures, bijoux... dans un sens, puis dans l'autre, avec au passage des détours dans les ruelles cachées, où les prix sont encore plus attractifs. On en a pris plein les yeux, et j'ai pu m'habiller des pieds à la tête pour trois fois rien. Ensuite on a fait le mall de la mariée, et rebelote, un vrai conte de fées pour femmes... des tenues magnifiques à gogo, à la fin on en avait presque marre. Cette ballade nous a épuisées. Mais elle n'était pas finie pour moi car je devais me rendre au Sofitel récupérer la carte et le cadeau d'anniversaire d'Isabelle pour le lendemain. Impossible de trouver un taxi car trop de monde, j'ai dû y aller à pied et le retour idem, arrivée sur Favorview j'étais lessivée ! Géraldine ayant récupéré Marie à l'école, je lui ai déballé mon sac (au sens propre), et là le cri du coeur de Géraldine : "c'est décidé je ne fais pas le jour de l'an avec toi !" Mais si, mais si, je t'emmènerai un de ces quatre au marché de la mariée. Mais promis, je ne montre rien à Jéjé avant le jour J, donc pas de photos non plus sur mon blog...

Ce week-end, fête et repos. Farniente le samedi, car le soir on fêtait les 40 ans d'Isabelle chez elle. On y est allés avec Géraldine, Gäétan et Dominique. Mélanie a fait sa première séance de baby sitting en gardant les petit Ménager. Résultat concluant je pense, vu qu'ils ont été adorables ou presque. Nous on a bien mangé (comme souvent) et bien dansé. Isabelle et Francis avaient prévu des serveurs à domicile,  c'était très bien organisé. Nous avions passé une journée de programmation musicale la semaine d'avant, donc tout était bien calé pour Isabelle,sauf que comme d'hab Jéjé a mis son nez dans l'ordi... et choisi des musiques pas forcément au goût de tout le monde (mais au nôtre c'est le principal !). Comme à l'accoutumée Jéjé et moi sommes partis les derniers. Parents indignes ! vu qu'on avait la petite Marie avec nous (qui s'est très bien remise !). Ce qui nous a fait drôle tout de même c'est que les gens partent très tôt, par exemple les Chinois finissent la soirée vers 22h, quand nous on la commence à peine.

En_transe-sur_le_dancefloorJeje-Cecile-Geraldine

 

 

 

 

 

 

 

On ne s'est donc pas couchés très tard, mais on n'était  pas très frais le lendemain. Le repas chez Géraldine et Gäétan nous a achevés ! A 16 h, dodo !!! On a été bien contents quand-même de passer la journée chez les Ménager, car ça faisait longtemps... en plus ils nous ont préparé un rôti de boeuf, le luxe ici ! et une tarte aux pommes maison, des mois qu'on n'avait pas mangé autre chose qu'un yaourt nature au dessert !

 Camera_20111211_150514

 

 

 

Programme de la semaine à venir : shopping. J'ai prévu d'abandonner mes activités sportives car ces fichus maux de ventre m'ont empêchée de faire mes courses, je dois donc me rattrapper...

 

 

Allez, pour finir, quelques photos nature : couleurs d'automne sans la résidence, et la Lune particulièrement colorée...

 P1090544P1090543

 

 

 

 

 

 

P1090548P1100194

 

 

 

 

 

 

Sans oublier les séances de tai chi que nous avons la chance d'admirer chaque matin en allant à l'école... nous avons les couleurs, avec de beaux éventails rouge, des foulards, des sabres... et la musique (avec un bon son bien pourri qui sort de petits transistors posés à terre)...

Camera_20111208_082455

 

 

Oui la prochaine fois je les photographie en costume traditionnel. Ils ne le mettent pas toujours, et de plus j'ai quelques scrupules à les photographier sans autorisation, même si eux ne se gênent pas pour nous mettre dans la boîte...