Petit retour en arrière, c'est à dire au mois d'octobre. Les débuts de notre "escapade asiatique". Une semaine de vacances pour tout le monde, Jérôme y compris, et comme ses vacances sont comptées, on a commencé de suite notre parcours découverte. Pour cette première, direction le Vietnam et ses plages. Pays moins vaste mais plus peuplé que la France (85 millions d'habitants), il a une forme de S étiré dont les deux extrémités sont distantes de 1650 km. Il est bordé au nord par la Chine, à l'ouest par le Laos et le Cambodge, à l'est par la mer de Chine. Il est composé de trois grandes régions : au nord, le Tonkin (ville principale, Hanoï, la capitale), au centre l'Annam(ville : Huê), au sud la Cochinchine (ville : Hô-Chi-Minh, anciennement Saïgon). Nous avons choisi le village de Mui Ne, à 200 km au nord de Hô-Chi-Minh, comme destination finale. Notre objectif prioritaire était : farniente ! c'est pourquoi ce "petit Hawaï du Vietnam" nous a convaincus.

Nous avons atterri de nuit à Hô-Chi-Minh, et de suite nous avons été frappés par le mouvement ambiant : beaucoup de circulation dans la ville, malgré l'heure tardive, essentiellement des mobylettes, des sortes de bars ouverts de partout. Ce qui m'a le plus frappée, c'est la pauvreté apparente de ce pays. Il n'y avait qu'à regarder autour de nous, des deux côtés de la chaussée, pour apercevoir des petites boutiques sales, mal éclairées, au mobilier insalubre... sur la route de l'hôtel, le décor ne semblait pas plus attrayant. Chaussée en très mauvais état, maisons délabrées de tailles ridicules, que nous avons vues de jour lors de nos ballades.

P1080185P1090019

 

 

 

 

 

Arrivés sur notre lieu de vacances, changement radical de décor. Hôtel magnifique, deux piscines, la mer en face. Le contraste m'a vraiment surprise. Je m'en suis sentie presque mal. Comment allais-je dormir sur mes deux oreilles dans un tel luxe à quelques mètres des habitants vivant dans la misère ? D'un coup je comprenais pourquoi nous n'étions pas forcément appréciés, nous, étrangers... qui nous plaignons du manque de progression de notre pouvoir d'achat...

P1080824P1080211

vue depuis la mer

 

 

     "notre"piscine, où nous avons pris l'appéro dans l'eau midi et soir...

P1080268P1080274

 

 

Le programme prévu initialement, c'était farniente et baignades (je crois que je me répète ?). Vu le prix des denrées sur place, il est vrai qu'on ne s'est rien refusé, et on s'est régalés de la cuisine vietnamienne (à part les plus jeunes, qui, reconnaissons-le, ont un penchant très fort pour les hamburgers et les frites...).

P1080244P1080960

 

 

 

 

 

 

Quant aux boissons, énormément de jus de fruits frais, dont les filles se sont délectées à longueur de journée, les gars les rechignant pour leur sempiternel coca (light of course !). Ils en ont tout de même goûtés quelques-uns, mais pas directement dans le fruit...

P1080504P1080847 

 

 

 

 

 

P1080281A la sortie de l'hôtel, des mini agences de voyage de partout. Elles proposaient toutes les mêmes circuits. Pour 5 dollars par personne, nous avions droit à une journée de ballade en jeep. On a donc délaissés quelques temps piscine et plage au profit de quelques sorties "culturelles" :

La rivière des Fées (c'est bien un climat tropical ici, pluie et végétation luxuriante). Ouf la pluie n'a pas duré.

P1080296P1080304

 

 

 

 

 

 

Le village des pêcheurs

P1080313P1080945

 

 

 

 

 

 

Le lac de lotus - amis Cantonais, vous qui vous plaignez des toilettes turques qui inondent notre quotidien, veuillez admirer le modernisme de ces toilettes accessibles aux touristes...

P1080341P1080344

 

 

 

 

 

 

Les dunes de sable doré, puis de sable orange - un paysage digne du Sahara où toute la famille s'est amusée à "slider"

P1080347P1080450

 

 

 

 

 

 

Le buddha Shakyamuni (le plus grand d'Asie du Sud-Est) dans la montagne Takou

P1080597P1080644

 

 

 

 

 

 

Les Tours Cham (8ème siècle)

P1080777P1080772

 

 

 

 

 

 

Et bien évidemment, nous avons fait un peu de shopping. Notre préférence : les vêtements ! De nouveau, contact avec la pauvreté environnante. Les vendeurs de boutiques vivent au fond des magasins, nous apercevons à chaque fois dans l'arrière bâtiment quelques meubles usagés... ne nous plaignons pas, nous avions parfois droit à des cabines d'essayage...

P1080993P1080952

 

 

 

 

 

 

Pour résumer, un séjour bien sympathique en famille ! Un pays qui, à l'image de la Chine, connaît une nette reprise économique depuis la libéralisation, mais une grande partie du peuple qui souffre du fait d'une inflation importante. De mémoire, un euro équivaut à un peu moins de 30 000 dong.

P1080872

Et pour terminer cet album, quelques photos insolites :

La circulation au Vietnam : le code de la route, c'est seulement sur le papier. C'est pire qu'en chine ! Les routes comportent généralement deux voies, plus une de chaque côté pour les vélos et piétons, mais dans les faits, tout le monde double sur les voies extérieures, dont les camions, et il n'est pas rare de croiser un véhicule en contre-sens. Pas de problème, ça passe ! Les stations service sont innombrables (le Vietnam est un grand exportateur de riz, mais de pétrole également).

P1090108P1090116

 

  

 

 

P1090098P1080261

du classique ici... 

                 un pousse-pousse hors service à l'hôtel

 

P1080837P1080834

 

vendeuse de fruits

 

 

 

                           singe ambulant vendeur de glaces sur la plage

 

 Cimetière (très coloré), et préparation de mariage (ils adorent le rose !)

P1080328P1090081

 

 

           

 

 

 

Et en fin de séjour, un peu de fun ! une demi-journée d'attente à l'aéroport (avion raté grâce au taxi), et du coup, une super nuit d'hôtel improvisée sur Hong Kong (hum, hum... no comment ! en fait l'hôtel était minable). Des frais supplémentaires qui font râler, surtout quand en plus l'hôtel vous débite deux fois la carte bleue, argh!!!

P1090184P1090216

 

 

 

 

 

 

Voilà ! Fin du premier reportage "les plans foireux des Monnot en voyage"... en espérant qu'il n'y en ait pas d'autres (des plans galère), mais que par contre on continue sur notre lancée de découverte de l'Asie... (je crois bien que pour ce faire, il va falloir que je ramène à mon tour des sous à la maison. J'y songe, j'y songe...).